Le Premier ministre thaïlandais a affirmé qu'il assurerait la protection des citoyens thaïlandais au milieu des flambées militaires le long de la frontière entre la Thaïlande et le Myanmar

COMMUNIQUÉ DE PRESSE:

Le Premier ministre Srettha Thavisin a affirmé son engagement à assurer la protection des citoyens thaïlandais au milieu des dernières flambées militaires le long de la frontière entre la Thaïlande et le Myanmar. Les récents affrontements près du deuxième pont de l'amitié à Myawaddy, en face du district thaïlandais de Mae Sot, ont poussé des milliers de réfugiés à fuir vers la Thaïlande depuis vendredi 19 avril.

Soulignant la volonté de la Thaïlande d'agir contre toute menace à son intégrité territoriale et à sa souveraineté résultant du conflit au Myanmar, Srettha a déclaré que la situation était étroitement surveillée, en particulier les mouvements près du deuxième pont de l'amitié.

Le ministère des Affaires étrangères, par l'intermédiaire du porte-parole Nikorndej Balankura, a également affirmé que les forces de sécurité thaïlandaises étaient stationnées à divers endroits le long de la frontière pour empêcher toute violation de la souveraineté thaïlandaise. Le ministère coordonne activement les efforts visant à assurer la sécurité des personnes dans les zones frontalières et à rétablir la paix et la stabilité.

Les affrontements à Myawaddy ont commencé à s'intensifier vendredi soir alors que les forces de l'opposition tentaient de prendre le contrôle de la ville. L'armée birmane, avec plus de 200 soldats actuellement retranchés près du point de contrôle de la rivière Moei, a été confrontée aux assauts des drones de l'opposition larguant des explosifs.

Alors que les combats font rage à Myawaddy, alors que les forces militaires du Myanmar utilisent des hélicoptères et mènent des frappes aériennes contre les groupes d'opposition, la situation reste critique. Le gouvernement thaïlandais a préparé des centres de secours en cas de catastrophe dans les districts de Mae Sot, Phop Phra et Mae Ramat pour aider les personnes touchées par les violences actuelles. Depuis l'escalade, plus de 1,200 XNUMX personnes ont traversé la frontière vers la Thaïlande, cherchant à se mettre à l'abri du conflit.

Ce qui précède est un communiqué de presse du département des relations publiques du gouvernement thaïlandais.

Inscrivez-vous
Goongnang Suksawat
Goong Nang est un traducteur de presse qui a travaillé professionnellement pour plusieurs agences de presse en Thaïlande pendant de nombreuses années et travaille avec The Pattaya News depuis plus de quatre ans. Se spécialise principalement dans les informations locales sur Phuket, Pattaya, ainsi que dans certaines informations nationales, en mettant l'accent sur la traduction du thaï vers l'anglais et en travaillant comme intermédiaire entre les journalistes et les écrivains anglophones. Originaire de Nakhon Si Thammarat, mais vit à Phuket et Krabi, sauf lors des déplacements entre les trois.