Le Nouvel An lunaire marque le début de l’année du Dragon

COMMUNIQUÉ DE PRESSE:

Le Nouvel An lunaire, marquant l'Année du Dragon, commence aujourd'hui (10 février) et revêt une profonde signification pour les Thaïlandais d'origine chinoise.

Des célébrations sont en cours, notamment autour de rituels visant à conjurer le mauvais sort, une pratique profondément ancrée dans les cultures thaïlandaise et chinoise. Wat Mangkon Kamalawat, dans le quartier chinois de Bangkok, est le point focal pour beaucoup de personnes cherchant à accomplir ces rites, étant donné sa stature en tant que site religieux majeur permettant aux membres de la communauté thaï-chinoise de gagner du mérite et de rechercher la bonne fortune.

Le temple, connu pour son thème dragon-lotus, devrait attirer des foules plus nombreuses cette année. Les visiteurs expriment leur tradition annuelle de visiter le temple pour participer à des cérémonies qui, selon eux, aident à dissiper la malchance et à commencer la nouvelle année sur une note positive. L'importance du temple est renforcée par ses liens historiques et culturels, remontant au règne du roi Rama V, servant de pont entre les traditions thaïlandaises et chinoises.

En plus des visites traditionnelles de temples, de nombreux Thaïlandais et Chinois achètent des talismans et des cadeaux symbolisant le dragon, dans l'espoir d'attirer la chance pour l'année à venir. Des articles tels que des lanternes en forme de dragon et des bracelets avec des pendentifs en forme de dragon sont populaires parmi ceux qui cherchent à célébrer l'année du dragon d'or.

Au milieu des festivités, Han Zhiqiang, l'ambassadeur de Chine en Thaïlande, a présenté ses meilleurs vœux pour le Nouvel An lunaire. Han a souligné les progrès et la coopération entre la Chine et la Thaïlande, y compris les réalisations économiques et les étapes diplomatiques. L'ambassadeur a souligné les liens forts et le destin commun entre les deux pays, accentués par les récentes visites et accords de haut niveau, notamment un accord d'exemption de visa qui marque une nouvelle ère de facilité de voyage entre la Chine et la Thaïlande.

Ce qui précède est un communiqué de presse du département des relations publiques du gouvernement thaïlandais.

Goongnang Suksawat
Goong Nang est un traducteur de presse qui a travaillé professionnellement pour plusieurs agences de presse en Thaïlande pendant de nombreuses années et travaille avec The Pattaya News depuis plus de quatre ans. Se spécialise principalement dans les informations locales sur Phuket, Pattaya, ainsi que dans certaines informations nationales, en mettant l'accent sur la traduction du thaï vers l'anglais et en travaillant comme intermédiaire entre les journalistes et les écrivains anglophones. Originaire de Nakhon Si Thammarat, mais vit à Phuket et Krabi, sauf lors des déplacements entre les trois.