Le gouvernement thaïlandais présente des salles sans poussière pour la protection contre les PM2.5

COMMUNIQUÉ DE PRESSE:

Le ministère de la Santé publique a annoncé son intention de mettre en place des chambres d'hôpital « sans poussière » dans 30 provinces afin de protéger les patients à risque des effets néfastes de la pollution par les PM2.5. Cette décision fait suite à des informations faisant état de plus de 10,000 1,407 personnes affectées par les particules fines, dont XNUMX XNUMX ont nécessité des soins d'urgence au cours des quatre derniers mois.

Les provinces ciblées pour ces salles spéciales comprennent Chiang Mai, Chiang Rai, Lamphun, Mae Hong Son, Phitsanulok et les zones de la région métropolitaine de Bangkok, visant à protéger les groupes vulnérables tels que les personnes âgées, les enfants, les femmes enceintes et les personnes souffrant de maladies chroniques. comme l'asthme et les maladies cardiaques.

Des données récentes ont mis en évidence une aggravation de la situation des PM2.5 à travers le pays, avec 44 provinces enregistrant des niveaux supérieurs au seuil de sécurité de 37.5 μg/m3. L'Administration métropolitaine de Bangkok (BMA) a identifié des facteurs externes, en particulier la fumée brûlante provenant d'un pays voisin, comme contributeurs importants aux niveaux malsains de PM2.5 observés dans 26 quartiers de Bangkok.

En réponse à la crise de la pollution, le gouverneur de Bangkok, Chadchart Sittipunt, a souligné le problème du brûlage du chaume par les agriculteurs, une pratique motivée par des contraintes économiques. La BMA lance une initiative visant à prêter des tracteurs et des presses à paille aux agriculteurs, encourageant les pratiques alternatives au brûlage et favorisant des revenus supplémentaires grâce à la vente de blocs de paille de riz.

Ce qui précède est un communiqué de presse du département des relations publiques du gouvernement thaïlandais.

Goongnang Suksawat
Goong Nang est un traducteur de presse qui a travaillé professionnellement pour plusieurs agences de presse en Thaïlande pendant de nombreuses années et travaille avec The Pattaya News depuis plus de quatre ans. Se spécialise principalement dans les informations locales sur Phuket, Pattaya, ainsi que dans certaines informations nationales, en mettant l'accent sur la traduction du thaï vers l'anglais et en travaillant comme intermédiaire entre les journalistes et les écrivains anglophones. Originaire de Nakhon Si Thammarat, mais vit à Phuket et Krabi, sauf lors des déplacements entre les trois.