Opinion : Oui, il est temps d'autoriser davantage de pays à avoir un visa de 90 jours à l'entrée en Thaïlande

Plus tôt cette semaine, TPN Media et d'autres médias thaïlandais ont rapporté une proposition qui, pour une fois, a reçu une réponse presque universellement positive de la part de nos lecteurs.

Cette proposition, présentée par l'Autorité du tourisme de Thaïlande, est de permettre à beaucoup plus de pays un séjour de 90 jours en Thaïlande avec une dispense de visa à l'arrivée, ce que nous avons signalé ici.

À l’heure actuelle, seuls les Russes ont un programme similaire de même durée, ce qui est dû en grande partie à un accord réciproque entre les deux pays cela permet également aux ressortissants thaïlandais d'entrer en Russie jusqu'à 90 jours avec une dispense de visa. Cet accord a été conclu l'année dernière en grande partie grâce à la neutralité de la Thaïlande entre la guerre en Ukraine et la Russie.

Récemment, La Chine a signé un accord similaire avec la Thaïlande, mais pour une durée de moins de jours, comme nous l'avons rapporté ici, qui vise, espérons-le, à stimuler le tourisme chinois en retard.

Aujourd’hui, avec la proposition la plus récente, nombre de nos lecteurs de pays comme le Royaume-Uni, l’Amérique, l’Australie et bien d’autres ont suscité l’espoir qu’un programme similaire soit à leur disposition.

Soyons clairs, ce n'est qu'une proposition. Il n’y a aucune garantie que la proposition se réalisera. Nous le disons afin que les gens ne nous demandent pas continuellement quand commencera l’exemption prolongée de visa.

Pour être approuvée, la proposition doit être approuvée par plusieurs branches du gouvernement thaïlandais, notamment par le Cabinet thaïlandais. Il est également important de noter que même si la Thaïlande espère sincèrement une proposition réciproque pour ses propres citoyens envers les pays dans lesquels ils autorisent le séjour en Thaïlande pendant 90 jours, il est peu probable que cela se produise, en particulier avec des pays comme les États-Unis.

Cette absence de proposition réciproque a constitué dans le passé un obstacle majeur aux exemptions de visa plus longues pour de nombreux pays. Cependant, des travaux sont en cours pour autoriser les ressortissants thaïlandais à obtenir des visas Schengen pour l'Europe avec des dérogations, mais encore une fois, il ne s'agit que de propositions à ce stade.

Indépendamment de tout programme réciproque ou non, l'économie thaïlandaise est toujours en train de se reconstruire après que la pandémie de Covid-19 ait brutalisé le secteur du tourisme pendant environ deux ans et demi. Un grand nombre de visiteurs aimeraient rester plus longtemps en Thaïlande avec des visas touristiques de 90 jours et ne pas avoir à faire face à des visites à l'immigration, à de longues files d'attente, à des formalités administratives intimidantes et à de nombreux autres obstacles à des séjours plus longs.

Cela faciliterait également la vie de nos expatriés à temps partiel qui viennent séjourner 3 à 6 mois par an.

Une telle extension réduirait également considérablement la quantité de travail que l'immigration doit effectuer et réduirait les files d'attente à l'immigration de Chonburi et dans d'autres bureaux populaires dans les zones touristiques. En retour, cela permettrait aux bureaux de se concentrer sur des questions plus urgentes.

Cette stratégie est également lié à l'immigration thaïlandaise qui encourage et exhorte les expatriés à signaler leurs enregistrements de 90 jours en ligne plutôt qu'en personne, comme nous l'avons signalé ici.

En fin de compte, cet auteur estime que l’extension de l’exemption de visa de 90 jours à l’arrivée pour de nombreux autres pays est attendue depuis longtemps et serait incroyablement bienvenue pour beaucoup de nos lecteurs.

Qu'en penses-tu? Dites-le nous sur les réseaux sociaux ou envoyez-nous un mail à [email protected]

La version originale de cet article est apparue sur notre site Web partenaire, The Pattaya News, propriété de notre société mère TPN media.

Goongnang Suksawat
Goong Nang est un traducteur de presse qui a travaillé professionnellement pour plusieurs agences de presse en Thaïlande pendant de nombreuses années et travaille avec The Pattaya News depuis plus de quatre ans. Se spécialise principalement dans les informations locales sur Phuket, Pattaya, ainsi que dans certaines informations nationales, en mettant l'accent sur la traduction du thaï vers l'anglais et en travaillant comme intermédiaire entre les journalistes et les écrivains anglophones. Originaire de Nakhon Si Thammarat, mais vit à Phuket et Krabi, sauf lors des déplacements entre les trois.