Les provinces thaïlandaises sont aux prises avec des niveaux dangereux de poussières ultrafines

COMMUNIQUÉ DE PRESSE:

La Thaïlande a été témoin d'une situation environnementale préoccupante dimanche après-midi (10 décembre), avec environ 40 % de ses régions connaissant des niveaux épais et dangereux de poussières ultrafines, comme l'a rapporté l'Agence de développement de géo-informatique et de technologies spatiales (GISDA).

Le rapport du GISDA sur https://pm25.gistda.or.th/ a révélé que 31 des 77 provinces de Thaïlande, principalement dans la plaine centrale, connaissaient des niveaux dangereux de particules mesurant 2.5 micromètres ou moins de diamètre (PM2.5). Ces niveaux variaient entre 38.3 et 75.6 microgrammes de PM2.5 par mètre cube d'air au cours des dernières 24 heures, le seuil de sécurité étant fixé à 37.5 µg/m³.

À 3 heures, le niveau le plus sévère de 75.6 µg/m³ a été enregistré à Samut Prakan, suivi de près par 73.3 µg/m³ à Ang Thong, 72.9 µg/m³ à Bangkok et 72.0 µg/m³ à Nonthaburi.

Des niveaux de PM2.5 plus faibles mais toujours dangereux ont été signalés dans plusieurs autres provinces, notamment Sing Buri, Pathum Thani, Nakhon Pathom, Samut Sakhon, Ayutthaya, Lop Buri, Suphan Buri et bien d'autres.

Il a été conseillé aux habitants des provinces touchées d'éviter les activités de plein air, car le Département météorologique attribue la pollution de l'air à des conditions atmosphériques stagnantes.

Ce qui précède est un communiqué de presse du département des relations publiques du gouvernement thaïlandais.

Goongnang Suksawat
Goong Nang est un traducteur de presse qui a travaillé professionnellement pour plusieurs agences de presse en Thaïlande pendant de nombreuses années et travaille avec The Pattaya News depuis plus de quatre ans. Se spécialise principalement dans les informations locales sur Phuket, Pattaya, ainsi que dans certaines informations nationales, en mettant l'accent sur la traduction du thaï vers l'anglais et en travaillant comme intermédiaire entre les journalistes et les écrivains anglophones. Originaire de Nakhon Si Thammarat, mais vit à Phuket et Krabi, sauf lors des déplacements entre les trois.