Le gouvernement thaïlandais va réprimer les pratiques de prêt illégales

COMMUNIQUÉ DE PRESSE:

BANGKOK (NNT) – Le gouvernement a intensifié ses efforts contre les prêts illégaux et les usuriers, en les plaçant parmi les priorités nationales. Le Premier ministre Srettha Thavisin a décrit ces pratiques de prêt comme équivalentes à « l’esclavage moderne » et s’efforce de les éliminer pour améliorer le bien-être public.

Les débiteurs touchés par ces prêts illicites peuvent demander de l'aide via la ligne d'assistance téléphonique du Centre Damrongtham au 1567 ou dans les bureaux de district locaux jusqu'au 29 février. Déjà, 75,199 3.82 personnes se sont inscrites pour obtenir de l'aide concernant des dettes totalisant environ XNUMX milliards de bahts.

La police royale thaïlandaise (RTP) et le bureau du Premier ministre ont mis en place des lignes d'assistance téléphonique (respectivement 1599 et 1111) pour signaler les usuriers. Les plaintes seront traitées rapidement, permettant une action immédiate de la police.

La stratégie du gouvernement comprend également une médiation entre les débiteurs et les prêteurs pour parvenir à des règlements équitables. Ces accords, suivis par le ministère de l'Intérieur, porteront sur des conditions de remboursement réalisables. Le Cabinet du Premier Ministre supervisera ces dispositions ; les cas non résolus peuvent donner lieu à des poursuites judiciaires.

Le ministre de l'Intérieur, Anutin Charnvirakul, a également mis en garde les prêteurs contre le fait d'empêcher les débiteurs d'accéder à ce soutien et a noté que le vandalisme ou les représailles ne feraient qu'entraîner des conséquences juridiques plus graves.

Ce qui précède est un communiqué de presse du département des relations publiques du gouvernement thaïlandais.

Goongnang Suksawat
Goong Nang est un traducteur de presse qui a travaillé professionnellement pour plusieurs agences de presse en Thaïlande pendant de nombreuses années et travaille avec The Pattaya News depuis plus de quatre ans. Se spécialise principalement dans les informations locales sur Phuket, Pattaya, ainsi que dans certaines informations nationales, en mettant l'accent sur la traduction du thaï vers l'anglais et en travaillant comme intermédiaire entre les journalistes et les écrivains anglophones. Originaire de Nakhon Si Thammarat, mais vit à Phuket et Krabi, sauf lors des déplacements entre les trois.