Le premier ministre réfute la participation d'un député aux nominations de la police

COMMUNIQUÉ DE PRESSE:

Le Premier ministre Srettha Thavisin a clarifié le processus de nomination d'un nouveau commissaire de police, soulignant qu'aucun député n'a demandé de telles nominations et qu'il ne possède aucun pouvoir pour s'immiscer dans ces questions.

Lors d'une réunion avec des membres du parti Pheu Thai, Srettha a évoqué une interprétation erronée courante concernant la nomination du surintendant. Il a souligné que le sujet de la réunion portait principalement sur les questions liées à la drogue, et non sur les nominations de la police, qui relèvent de la police royale thaïlandaise et sont basées sur des évaluations de performances.

Srettha a également évoqué ses remarques précédentes selon lesquelles certains officiers étaient soit « déçus, soit satisfaits » de leur nomination, expliquant que cela était lié à des problèmes de performance et que son rôle se limitait à exprimer ses inquiétudes concernant les problèmes de drogue dans certaines régions.

Le Premier ministre a affirmé que tous les députés sont pleinement conscients de leurs responsabilités et n'ont pas besoin de conseils pour s'opposer au lobbying pour les postes de policiers.

Ce qui précède est un communiqué de presse du département des relations publiques du gouvernement thaïlandais.

Goongnang Suksawat
Goong Nang est un traducteur de presse qui a travaillé professionnellement pour plusieurs agences de presse en Thaïlande pendant de nombreuses années et travaille avec The Pattaya News depuis plus de quatre ans. Se spécialise principalement dans les informations locales sur Phuket, Pattaya, ainsi que dans certaines informations nationales, en mettant l'accent sur la traduction du thaï vers l'anglais et en travaillant comme intermédiaire entre les journalistes et les écrivains anglophones. Originaire de Nakhon Si Thammarat, mais vit à Phuket et Krabi, sauf lors des déplacements entre les trois.