Le gouvernement se précipite pour évacuer les Thaïlandais de la zone de conflit au Myanmar

COMMUNIQUÉ DE PRESSE:

BANGKOK (NNT) – Le ministère des Affaires étrangères intensifie ses efforts pour évacuer les ressortissants thaïlandais, en réponse à l'escalade du conflit dans la région de Laukkaing au Myanmar. Une réunion a été récemment convoquée pour coordonner les mesures de secours en faveur des 293 personnes actuellement au Myanmar.

Parmi les personnes bloquées, le ministère a déclaré que 164 étaient sous la garde des autorités birmanes, 18 travaillaient dans des lieux de divertissement et 32 ​​avaient été libérées par leurs employeurs et attendaient d'être évacuées. Les défis persistent cependant puisque 53 Thaïlandais ne sont toujours pas libérés par leurs employeurs et 26 sont inaccessibles.

41 Thaïlandais récemment libérés à Laukkaing sont désormais sous la protection de l'armée unie de l'État de Wa. L'ambassade de Thaïlande à Yangon s'efforce désormais d'assurer leur retour en toute sécurité et explore des voies d'évacuation sécurisées.

L'urgence de la situation s'est aggravée suite à l'explosion d'une bombe près de la zone de refuge de ces citoyens. Malgré les efforts, l'ambassade n'a pas pu accéder à la zone en raison des problèmes de sécurité soulevés par les autorités du Myanmar. L'ambassade procède actuellement à une vérification de la nationalité via des appels vidéo pour faciliter la délivrance de documents de voyage pour ceux qui attendent leur rapatriement.

Ce qui précède est un communiqué de presse du département des relations publiques du gouvernement thaïlandais.

Inscrivez-vous
Goongnang Suksawat
Goong Nang est un traducteur de presse qui a travaillé professionnellement pour plusieurs agences de presse en Thaïlande pendant de nombreuses années et travaille avec The Pattaya News depuis plus de quatre ans. Se spécialise principalement dans les informations locales sur Phuket, Pattaya, ainsi que dans certaines informations nationales, en mettant l'accent sur la traduction du thaï vers l'anglais et en travaillant comme intermédiaire entre les journalistes et les écrivains anglophones. Originaire de Nakhon Si Thammarat, mais vit à Phuket et Krabi, sauf lors des déplacements entre les trois.