La campagne de la Safe Internet Coalition avertit les enfants de « réfléchir à deux fois » et de rester conscients des dangers des abus sexuels en ligne

COMMUNIQUÉ DE PRESSE:

La campagne UNICEF-MSDHS-Thailand Safe Internet Coalition avertit les enfants de « réfléchir à deux fois » et de rester conscients des dangers des abus sexuels en ligne.

BANGKOK, le 7 novembre 2023 - UNICEF, en coopération avec Ministère du développement social et de la sécurité humaine (MSDHS) et Coalition thaïlandaise pour un Internet sûr (TSIC) aujourd'hui lancé #CautionFirst campagne exhortant les enfants et les adolescents à "Réfléchissez à deux fois" avant de partager des photos, des vidéos et des informations personnelles en ligne. La campagne vise à protéger les enfants contre l'exploitation et les abus sexuels en ligne après que des études ont montré que en Thaïlande, un nombre alarmant d'enfants sont victimes d'abus en ligne.

Selon le rapport Disrupting Harm publié en 2022 par l'UNICEF ECPAT et INTERPOL, environ 400,000 12 enfants âgés de 17 à 1 ans en Thaïlande – soit près d'un sur 10 – ont été victimes d'abus et d'exploitation sexuels en ligne en 2021. Ces incidents se sont principalement produits sur les réseaux sociaux. , et impliquaient souvent des images et des vidéos sexuelles d'enfants partagés, faisant du chantage ou forçant des enfants à se livrer à des activités sexuelles.

« Cette campagne vise à lutter contre la tendance alarmante de l’extorsion sexuelle d’enfants en ligne. C'est pourquoi chacun doit jouer un rôle crucial pour assurer la protection des enfants en ligne et nous devons le faire ensemble », a déclaré Varawut Silpa-Acha, ministre du Développement social et de la Sécurité humaine. « MSDHS promeut également des comportements en ligne sûrs chez les enfants. Les services de protection de l'enfance, y compris la réponse aux signalements de maltraitance et de négligence envers les enfants, sont également renforcés afin de garantir que les enfants ont accès aux services de qualité et en temps opportun dont ils ont besoin. 

La campagne #CautionFirst démarre avec une vidéo d'une minute cela montre à quel point il peut être passionnant de nouer de nouvelles amitiés en ligne – tout en révélant les risques potentiels.

« Des crimes comme ceux mis en avant par notre campagne touchent des garçons et des filles tous les jours en Thaïlande, mais sont rarement signalés car la plupart des enfants ont trop peur pour en parler à qui que ce soit. » a affirmé Valérie Plante. Kyungsun Kim, Représentant de l'UNICEF pour la Thaïlande. « Nous devons travailler ensemble pour prévenir de telles expériences traumatisantes, et cela nécessite des efforts sérieux de la part de tous les secteurs, de la protection de l'enfance aux forces de l'ordre et aux entreprises technologiques. Nous pouvons commencer par veiller à ce que les enfants et les parents soient conscients des risques, soient prudents lorsqu’ils partagent des informations ou interagissent avec qui que ce soit en ligne, et possèdent les compétences nécessaires pour s’échapper ou réagir lorsqu’ils sont victimes d’un comportement criminel.

En plus de la vidéo de sensibilisation aux risques en ligne, la campagne fournit également des conseils et des outils permettant aux enfants et aux parents de rester en sécurité sur Internet. Il vise également à normaliser les conversations sur le sujet et à encourager les enfants à rechercher une aide appropriée lorsqu'ils sont en danger ou lorsqu'ils sont victimes d'abus et d'exploitation sexuels en ligne. 

Selon le rapport Disrupting Harm, de nombreux enfants victimes de maltraitance ne savaient pas où chercher de l'aide ni à qui en parler, 1 à 3 % seulement ayant signalé les incidents à la police. De nombreux enfants se culpabilisent et se sentent responsables des incidents. Le rapport révèle également que les auteurs des abus sont le plus souvent des personnes que l'enfant connaît déjà. 

Assoc. Prof. Joompol Rodcomdee, président du TSIC a déclaré : « En promouvant la culture et l’intelligence numériques, nous pouvons permettre aux jeunes de prendre des décisions éclairées et de comprendre les implications de leurs actions en ligne. Grâce à cette campagne, nous espérons également plaider en faveur de réponses juridiques et politiques plus fortes pour résoudre ce problème croissant. 

Nualphan Lamsam, responsable national de l'UNICEF Thaïlande Ambassadeur soutient pleinement la campagne. Elle a exhorté tous les secteurs – y compris le gouvernement, la société civile et le secteur privé – à collaborer davantage afin de protéger les enfants en ligne. 

« Les préjudices en ligne peuvent arriver à n'importe quel enfant, n'importe où et à tout moment », a déclaré Nualphan, également connue sous le nom de Madame Pang. « Nous devons nous rappeler que les enfants ont affaire à des agresseurs très expérimentés dans la manière de les manipuler et de les tromper. Protéger les enfants des dangers en ligne nécessite d’améliorer les connaissances et les compétences en ligne de chacun, y compris des enfants eux-mêmes. Il est important que tout le monde s'unisse et fasse de la protection de l'enfance une priorité urgente et partagée. 

En novembre dernier, la Thaïlande a créé la Safe Internet Coalition, premier organisme collaboratif visant à promouvoir des pratiques Internet sûres et gérer les risques et les préjudices en ligne. La coalition, dirigée par le ministère du Développement social et de la Sécurité humaine, comprend les forces de l'ordre, le secteur privé, la société civile, les enfants et les jeunes, ainsi que des organisations internationales, dont l'UNICEF. Afin de promouvoir un environnement Internet plus sûr, le gouvernement royal thaïlandais marque mardi la deuxième semaine de février comme la Journée nationale de la sécurité sur Internet, coïncidant avec la Journée internationale pour un Internet plus sûr.

Plus d’informations sur la campagne #CautionFirst: www.unicef.org/thailand/onlinesafety 

Version thaïlandaise : www.unicef.org/thailand/th/onlinesafety 

Regarder la vidéo d'une minute https://vt.tiktok.com/ZSNUrmUfR/

Pour plus d'information veuillez contacter:

Rudina Vojvoda, UNICEF Thaïlande, 065 472 1060  [email protected]

Nattha Keenapan, UNICEF Thaïlande, 086 616 7555, [email protected] 

 

Inscrivez-vous
Goongnang Suksawat
Goong Nang est un traducteur de presse qui a travaillé professionnellement pour plusieurs agences de presse en Thaïlande pendant de nombreuses années et travaille avec The Pattaya News depuis plus de quatre ans. Se spécialise principalement dans les informations locales sur Phuket, Pattaya, ainsi que dans certaines informations nationales, en mettant l'accent sur la traduction du thaï vers l'anglais et en travaillant comme intermédiaire entre les journalistes et les écrivains anglophones. Originaire de Nakhon Si Thammarat, mais vit à Phuket et Krabi, sauf lors des déplacements entre les trois.