Une enquête montre que la plupart des Thaïlandais ne sont pas d'accord avec les heures de fermeture tardives des établissements de vie nocturne

National -

Selon les résultats de la récente enquête Nida Poll, la plupart des citoyens thaïlandais s'opposent à l'idée du gouvernement de prolonger les heures de fermeture de la vie nocturne du pays de 2 heures du matin à 4 heures du matin.

L'enquête, menée par l'Institut national d'administration du développement, connu sous le nom de Nida Poll, s'est déroulée du 17 au 19 octobre. Les résultats sont basés sur des entretiens téléphoniques avec 1,310 20 Thaïlandais dans tout le pays, âgés de XNUMX ans et plus, représentant différents niveaux d'éducation, professions et revenus.

L'enquête visait à recueillir les opinions des Thaïlandais sur la Le plan du ministère de l'Intérieur prolonger de deux heures les heures légales de fermeture des lieux de divertissement, leur permettant ainsi de fonctionner jusqu'à 4 heures du matin, dans le but de stimuler l'économie.

Publiée le 22 octobre, l'enquête a révélé qu'environ 41.76 % des 1,310 2 personnes interrogées pensaient que les lieux de vie nocturne devraient respecter l'heure de fermeture actuelle de 23.66 heures du matin, car il n'est pas trop tard dans la nuit. A l'inverse, seuls 4% estiment qu'ils devraient être autorisés à rester ouverts jusqu'à XNUMX heures du matin, mais strictement dans les zones très touristiques.

En outre, 8.32 % ont suggéré que les lieux devraient fermer avant 2 heures du matin, et 4.35 % a déclaré que les lieux de divertissement nocturne en Thaïlande ne devraient pas exister du tout. Pendant ce temps, 17.56 % ont déclaré que les heures de fermeture des lieux de divertissement devraient être 4 heures du matin dans tout le pays.

Cependant, parmi les personnes interrogées, une légère majorité, soit 55.65%, déclare ne jamais avoir fréquenté de boîtes de nuit, tandis que le reste déclare l'avoir fait dans le passé.

Concernant la fréquence de leurs fréquentations au cours des douze derniers mois, 57.66% de ceux qui ont fréquenté des lieux nocturnes déclarent ne pas y être allés du tout au cours de l'année écoulée. Parallèlement, 33.22% ont déclaré y aller occasionnellement, 4.13% une fois par mois, 2.58% une fois par semaine, 2.07% trois à cinq jours par semaine et 0.34% tous les jours.

Lorsqu'on leur a demandé s'ils pensaient que l'extension des heures d'ouverture des boîtes de nuit augmenterait les revenus du tourisme pendant le ralentissement économique, 54.43 % de tous les répondants ont exprimé des doutes, tandis que 44.27 % pensaient que ce serait le cas. Les 1.30 % restants n'avaient pas d'opinion ou n'étaient pas intéressés.

La version originale de cet article est apparue sur notre site Web partenaire, The Pattaya News, propriété de notre société mère TPN media.

-=-=-=-=-=-=-=–=-=-=-=-=-=-=-=

N'oubliez pas de vous inscrire à notre newsletter et recevez toutes nos actualités dans un e-mail quotidien sans spam Cliquez ici ! OU, entrez votre e-mail ci-dessous!

Image après le contenu du message
Le dernier traducteur de nouvelles locales à The Pattaya News. Aim est un jeune de vingt-deux ans qui vit et étudie actuellement sa dernière année d'université à Bangkok. Intéressé par la traduction anglaise, la narration et l'entrepreneuriat, il croit que le travail acharné est un élément indispensable de tout succès dans ce monde.