Les propriétaires de l'entrepôt thaïlandais de feux d'artifice qui a explosé et tué onze personnes se rendent

Narathiwat —

Un couple thaïlandais propriétaire d'un entrepôt de feux d'artifice qui a explosé et tué 12 personnes s'est livré à la police thaïlandaise samedi 5 août.

D'abord notre histoire précédente :

Les propriétaires de l'entrepôt de feux d'artifice dévasté étaient soupçonnés d'avoir fui vers la Malaisie.

Maintenant pour notre mise à jour :

Le 29 juillet, un dépôt de feux d'artifice dans le district Su-ngai Kolok de Narathiwat a explosé et fait 12 morts, blessé 121 personnes et endommagé 292 maisons.

À la suite de l'incident, les propriétaires du dépôt, identifiés comme un couple thaïlandais, M. Sompong Nakul et Mme Piyanuch Peungwirawat, auraient fui vers la Malaisie pour tenter d'échapper aux conséquences judiciaires.

Peu de temps après que des mandats d'arrêt ont été émis à leur encontre, le couple s'est rendu à la police du poste de police de Sadao, dans la province méridionale de Songkhla, d'où ils ont quitté la Malaisie hier. Ils ont ensuite été escortés au poste de police de Muno à Narathiwat pour de plus amples informations.

Les résultats d'une enquête complète sont attendus dans 7 jours, selon les médias locaux de Narathiwat. Le couple ferait face à des accusations de négligence entraînant des décès, ainsi que d'importation et de vente non autorisées de feux d'artifice. Ces actions sont considérées comme des violations de la Loi sur les armes à feu, les munitions, les explosifs et les feux d'artifice.

Les suspects se seraient rendus pour faire face à la justice après avoir craint d'être lynchés en raison de menaces de mort croissantes sur les réseaux sociaux. Bien qu'ils aient fui vers la Malaisie, la communauté musulmane très unie de la région recherchait apparemment le couple pour une éventuelle auto-justice, les amenant à retourner en Thaïlande.

Au moment de mettre sous presse, les suspects étaient toujours en garde à vue dans la police thaïlandaise, face à l'interrogatoire et à la procédure judiciaire. On ne sait pas s'ils seront éligibles à une libération sous caution, mais peu probable, note le média TPN.

L'explosion des feux d'artifice a déclenché une série d'inspections dans les usines de feux d'artifice à travers la Thaïlande à quelques mois du populaire festival végétarien au cours duquel de nombreux feux d'artifice sont utilisés dans le cadre de la célébration, en particulier dans le sud de la Thaïlande.

L'article original a été initialement publié sur notre site Web partenaire The Pattaya News.

Inscrivez-vous
Adam Jud
M. Adam Judd est copropriétaire de TPN media depuis décembre 2017. Il est originaire de Washington DC, en Amérique. Il a une formation en ressources humaines et en opérations et écrit sur l'actualité et la Thaïlande depuis une décennie maintenant. Il vit à Pattaya depuis environ neuf ans en tant que résident à temps plein, est bien connu localement et visite le pays en tant que visiteur régulier depuis plus d'une décennie. Ses coordonnées complètes, y compris les coordonnées du bureau, se trouvent sur notre page Contactez-nous ci-dessous. Histoires s'il vous plaît e-mail [email protected] À propos de nous : https://thephuketexpress.com/about-us/ Contactez-nous : https://thephuketexpress.com/contact-us/