Le jour J arrive pour le Premier ministre thaïlandais suspendu Prayut Chan-O-Cha, la Cour constitutionnelle statuera-t-elle que sa limite de mandat est atteinte ou non ?

Bangkok, Thaïlande-

Après des semaines pendant lesquelles la Cour constitutionnelle thaïlandaise a réfléchi dans les coulisses à une contestation par des politiciens de l'opposition du Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-O-Cha au sujet de sa limite légale de mandat, le jour J est arrivé.

Les médias TPN ont beaucoup écrit à ce sujet et ne ressasseront pas toute la saga mais si vous voulez vous rattraper, veuillez cliquer ici.

En bref, Prayut Chan-O-Cha a été suspendu de ses fonctions de Premier ministre le 24 août par la Cour constitutionnelle thaïlandaise dans l'attente de leur décision judiciaire sur la question de la durée de son mandat. Il est cependant resté actif en tant que ministre de la Défense.

L'opposition estime que Prayut a atteint la limite constitutionnelle de huit ans, après avoir pris le pouvoir en 2014 après avoir mené un coup d'État militaire.

Le gouvernement en place, cependant, estime que la constitution actuelle n'a été ratifiée qu'en 2017 et rendue officielle en termes de rôle de Prayut, donc à leur avis, ils pensent que Prayut n'a pas atteint huit ans au pouvoir.

La Cour constitutionnelle a passé les cinq dernières semaines à rendre sa décision et le public et Prayut entendront cette décision demain 30 septembre à 3 heures. Prayut n'assistera pas à l'audience en personne pour des raisons de sécurité, bien que son équipe juridique le fasse, et entendra le verdict depuis sa résidence dans une base militaire sécurisée.

Pendant ce temps, de nombreux groupes de protestation militants et pro-démocratie ont prévu de se rassembler autour de Bangkok pour attendre la décision, avertissant que si Prayut n'est pas évincé de ses fonctions, ils organiseront des rassemblements, des marches et d'autres manifestations. Les résidents de Bangkok doivent se préparer à la possibilité de retards et de perturbations de la circulation.

Le gouvernement thaïlandais a déclaré que de nombreux policiers supplémentaires seront appelés et que des zones telles que la Cour constitutionnelle ont été jugées interdites pour les rassemblements, les responsables avertissant que techniquement le décret d'urgence, qui se termine le 1er octobre, est en place depuis mars 2020 pour lutter contre Covid -19, est toujours en place demain pour le dernier jour et interdit les manifestations et les rassemblements de masse avec des sanctions importantes.

TPN rapportera le verdict en direct demain à 3 heures et les conséquences, quelle que soit la décision.

La version originale de cet article est apparue sur notre site Web partenaire, The Pattaya News, propriété de notre société mère TPN media.

-=-=-=-=-=-=-=–=-=-=-=-=-=-=-=

N'oubliez pas de vous inscrire à notre newsletter et recevez toutes nos actualités dans un e-mail quotidien sans spam Cliquez ici ! OU, entrez votre e-mail ci-dessous!

Aidez à soutenir le Phuket Express en 2022 !

Goong Nang est un traducteur de nouvelles qui a travaillé professionnellement pour plusieurs agences de presse en Thaïlande pendant de nombreuses années et a travaillé avec The Pattaya News pendant plus de trois ans. Se spécialise principalement dans les nouvelles locales pour Phuket, Pattaya, ainsi que dans les nouvelles nationales, en mettant l'accent sur la traduction du thaï vers l'anglais et en travaillant comme intermédiaire entre les journalistes et les écrivains anglophones. Originaire de Nakhon Si Thammarat, mais vit à Phuket et Krabi sauf lors des trajets entre les trois.