MISE À JOUR: Un Nigérian confirmé comme le premier cas de variole du singe en Thaïlande retrouvé par la police après un acte de disparition, était en sursis

Phuket -

Un Nigérian à Phuket qui a été confirmé comme la première infection officielle de la variole du singe en Thaïlande est retrouvé par la police thaïlandaise après que les autorités n'ont pas pu le contacter et que l'homme a disparu. Il a maintenant été découvert que l'homme n'est pas un touriste récent mais en séjour prolongé depuis l'année dernière.

Notre histoire précédente :

Le patient de sexe masculin est nigérian, 27 ans, arrivé récemment du Nigeria. Il a commencé à avoir des symptômes une semaine auparavant. Il a été confirmé hier (21 juillet) que le patient anonyme est le premier cas confirmé de variole du singe en Thaïlande.

Le Dr Kusak Kukiattikoon, chef du Bureau provincial de la santé publique de Phuket (PPHO) a déclaré au Phuket Express : « Il s'est rendu à l'hôpital le 16 juillet. Il a été autorisé à retourner dans sa copropriété à Kathu en attendant le résultat.

"Il nous a dit qu'il était allé dans des lieux de divertissement à Patong deux à trois semaines auparavant. Il a révélé qu'il avait eu des relations sexuelles non protégées avec une femme de nationalité et d'identité non confirmées. a déclaré le Dr Kusak.

"Le premier résultat médical du 18 juillet a confirmé que l'homme avait été infecté par la variole du singe. L'hôpital l'a contacté immédiatement mais n'a pas réussi à le joindre. Le Dr Kusak a expliqué.

Le commandant de la police provinciale de Phuket, le lieutenant-colonel Sermpan Sirikong, a déclaré à The Phuket Express aujourd'hui : « Il est arrivé en Thaïlande en octobre de l'année dernière et a séjourné dans sa copropriété depuis novembre de l'année dernière. Il n'était pas arrivé récemment en tant que touriste comme on l'avait d'abord cru.

«Nous avons vérifié les images de vidéosurveillance de sa copropriété. Il a quitté son appartement le 18 juillet et s'est installé dans un hôtel à Patong. Ensuite, il a quitté l'hôtel sans un bon départ le 19 juillet. a déclaré le lieutenant-colonel Sermpan.

«Nous l'avons suivi à partir d'images de vidéosurveillance. Nous sommes sûrs qu'il n'a pas pu quitter Phuket via l'aéroport, mais il est possible qu'il ait pu quitter Phuket via le point de contrôle de Phuket. Il est possible qu'il soit toujours à Phuket et aussi possible qu'il ait quitté Phuket pour les provinces voisines. Toutes les forces de police ont été alertées et nous exhortons l'homme à se rendre immédiatement avant que la situation ne dégénère. Le lieutenant-colonel Sermpan a conclu.

Lorsque les journalistes ont posé des questions sur la situation du visa de l'homme nigérian, la police a maintenant confirmé qu'il était en séjour prolongé et ils pensent que sa fuite était davantage due à son statut de séjour prolongé qu'à la variole du singe.

La police thaïlandaise a retrouvé les contacts de l'homme alors qu'elle tentait de découvrir à la fois l'homme anonyme et comment il avait contracté la variole du singe, car il n'est pas arrivé récemment en Thaïlande comme on le pensait à première vue.

-=-=-=-=-=-=-=–=-=-=-=-=-=-=-=

N'oubliez pas de vous inscrire à notre newsletter et recevez toutes nos actualités dans un e-mail quotidien sans spam Cliquez ici ! OU, entrez votre e-mail ci-dessous!

Aidez à soutenir le Phuket Express en 2022 !

Goong est un traducteur de nouvelles qui a travaillé professionnellement pour plusieurs agences de presse en Thaïlande pendant de nombreuses années et a travaillé avec The Pattaya News pendant trois ans. Se spécialise principalement dans les nouvelles locales pour Phuket, Pattaya et Chonburi, en mettant l'accent sur la traduction du thaï vers l'anglais et en travaillant comme intermédiaire entre les journalistes et les écrivains anglophones. Originaire de Nakhon Si Thammarat, mais vit à Phuket et Krabi sauf lors des trajets entre les trois.